Ancestrale Production
Mon compte  Voir panier  Commander  
  Accueil » Catalogue » Productions AP » AP05 » Critiques Mon compte  |  Voir panier  |  Commander   
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  
-- FRAIS DE PORT OFFERTS (colissimo) pour toute commande à partir de 79 EUROS --
Catégories
Productions AP

(9)
Distro Spéciale

(13)
CD

(620)
Cassette

(155)
Vinyle

(65)
DVD

(4)
Habits

(3)
Zines

(7)
Promotions


Fabricants

Recherche rapide
 

Recherche avancée

Informations
Conditions
Contactez-nous
AP05 Draugen "Among the Lonely Shades" CD
[AP05]
10.00EUR 8.00EUR
par Administratéur Boutique Date d'ajout : lundi 11 juillet 2011
Parue sur metalship.org : Draugen… L’esprit du noyé malchanceux, évocation d’une peur ancestrale et irrépressible…. L’entité terrifiante redoutée par les marins voguant sur les mers du nord…. Le spectre funeste et prédicateur leur annonçant une mort imminente lorsque la mer, furieuse et imprévisible, s’octroie le droit de reprendre les vies insignifiantes qui sillonnent sa surface houleuse et traîtresse…
C’est à travers cette figure allégorique issue du folklore scandinave, que ce duo lorrain a choisi d’exprimer l’amertume, la haine et la misanthropie qui inondent son embarcation intérieure.

Mis à flot en 2000, ce navire dont la coque semble encore frêle a pourtant attendu longtemps seul et isolé, avant de larguer les amarres et de quitter le port brumeux auquel il est resté arrimé durant plus d’une décennie. Hissant enfin sa première voile noire arborant le nom de Among The Lonely Shades (essai constitué de fragments enfantés entre 2001 et 2003), Draugen lâche donc un chapitre inaugural prometteur, qui, bien qu’élaboré à partir de matériel ancien, le libère partiellement de sa torpeur et surtout d’un relatif anonymat.

N’étant désormais entouré que de cette masse liquide et sombre aux remous inquiétants, et tenant sa barre d’une main ferme mais subtile, ces deux esprits solitaires mènent leur embarcation à travers des eaux troubles aux couleurs austères. Des eaux reflétant le visage d’un Black Metal froid et mélancolique aux contours parfois dépressifs, mais toujours porté par une haine farouche et omniprésente. Un dédale d’émotions négatives aux effluves de noyade, que le duo prend soin de distiller par le biais d’un répertoire glacial et lancinant, atmosphérique et épuré, relativement inspiré mais finalement d'un grand classicisme, faisant réapparaître les silhouettes fantomatiques de nombreux artisans ayant sévi au sein de la scène scandinave au milieu des années 90.
Car c’est bel et bien au cœur de cette décennie si particulière ayant été témoin de l’effervescence du métal noir, que le groupe puise les principales ressources qui alimentent sa verve mortuaire. Fortement dominé par l’emprise émotionnelle que ces terres nordiques ne cessent d’exercer sur leurs vassaux depuis maintenant plus de vingt ans, Among The Lonely Shades est une fois encore un opus dont l’inspiration est bercée par ces sonorités si familières. Des harmonies à la fois crues, sauvages et minimalistes qui ont fait la gloire d’un art séculaire et presque intemporel... Un héritage dont cet opus garde de profondes cicatrices, et qui de ce fait, apparaît davantage comme un geste honorifique sincère et passionné que comme un acte réellement personnel et autonome.

Malgré tout, il faudrait être d’une mauvaise foi caractérisée pour ne pas reconnaître que ces deux conteurs disposent d’un indéniable sens de la mélodie ombrageuse. Toujours baignée d'une nostalgie douce-amère, l’œuvre permet de savourer l’essence d’une expression tournée vers les sentiments maussades et désabusés, malgré de nombreux moments de rage. Des sentiments parfaitement cristallisés par le très bon Totenkammer, pièce d’ouverture dont les atmosphères profondes et évocatrices synthétisent tout le potentiel créatif du binôme : des atmosphères prenant vie sous l'impulsion de rythmes tour à tour calmes, soutenus et martelés, auxquels viennent s’adjoindre des riffs pétris de rancœur qui tournoient inlassablement au dessus de nos têtes comme une sombre malédiction, le tout drapé d’une sensibilité se dessinant sous la lueur de parties acoustiques dévoilant une fragilité touchante. Suivant des schémas identiques mais hélas moins évocateurs, les morceaux suivants égrainent des tonalités passant de la pure froideur à l’apaisement, grâce à des transitions prévisibles mais relativement bien amenées, qui, sans égaler le souffle majestueux de cette excellente ouverture, parviennent tout de même à maintenir l'embarcation à flot.
On ne pourra néanmoins pas s’empêcher de reprocher l’aspect quelque peu linéaire d’une œuvre, qui a globalement tendance à s’enfoncer trop souvent dans un mécanisme routinier et inévitablement redondant sur la longueur. Un mécanisme révélant bien évidemment une homogénéité, qui, en dépit d’une bonne tenue d’ensemble, laisse à plusieurs reprises se profiler l’ombre de l’ennui.

Le duo livre malgré tout un premier témoignage dont il serait inconvenant de ne pas saluer l’honnêteté. Un périple dont les remous ne soulèveront guère plus que de modestes vagues pour l'heure tout juste menaçantes, mais qui laisse néanmoins entrevoir un potentiel des plus prometteurs. Among The Lonely Shades n’engendrera donc pas une houle suffisamment menaçante pour convoquer l’imminence d’un sinistre présage. Gageons que le second volet, actuellement en cours de préparation, se montre plus entreprenant et laisse pleinement s'exprimer une créativité encore latente.
Ces jeunes loups de mer ont donc encore le temps de voguer paisiblement sur des eaux clémentes et de renforcer l’armature de leur navire, avant de réellement parvenir à déchaîner les éléments et à entendre enfin le hurlement du Draugen déchirer le silence de la mer.

6.3 / 10

Classement : 5 sur 5 étoiles ! [5 sur 5 étoiles !]
Retour Ecrire une critique

Ajouter au panier

Connexion
E-Mail:
Mot de passe:
(Oublié?)
Inscription

Panier plus
vide

Info fabricant
Ancestrale Production
Autres articles

Faire connaître
 

Envoyer cet article à un ami(e).

Critiques plus
AP05 Draugen "Among the Lonely Shades" CD
Parue sur metal bible : Formé en 2000 sur Metz, DRAUGEN nous ..
5 sur 5 étoiles !